Chapitre 2

Dans une noirceur presque cauchemardesque, le téléphone d'Alison projeta sa lumière avant de lancer sa musique. La jeune femme ayant la tête enfouit dans son oreiller, avec sa main, tâta sa table de chevet avant d'atteindre son téléphone et de le saisir. Avec son index, sans même regarder son écran, elle fit un vif geste sur son écran pour stopper la musique. Elle alluma sa lampe et s'étira. Elle appuya ses mains sur le matelas pour se relever. Ses draps en soie glissaient sur son corps seulement recouvert d'une très fine couche de tissu, ce qui ne lui déplaisait pas. D'un geste prompt, la demoiselle lança ses draps de l'autre côté du lit et posa ses pieds par-terre. Ses pieds nus touchaient le parquet délicatement chauffé par les rayons du soleil matinal. Elle passa une main dans sa chevelure en bataille et se dirigea vers sa fenêtre. Alison ouvrit ses volets et laissa l'air pur envahir la pièce. Dans une heure, elle avait rendez vous avec son meilleur ami. La vingtenaire pris son peignoir dans le placard, sa nuisette en satin ne la recouvrant pas assez. Elle partit en direction de sa cuisine pour prendre un café sur sa terrasse... Elle éleva les yeux vers le ciel, elle n'aime pas quand son fils est ailleurs. Même si elle sait que son ex petit ami est un bon père, elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter. Mais ses craintes furent vite dissipées lorsqu'une chaude présence vint se poser sur ses jambes.
 
-Ma douce Kiara ! S'exclama t-elle en prenant la tête de sa chienne entre ses mains
 
Sa buhund norvégienne se laissa aller au caresse de sa maîtresse. Après avoir chouchouté Kiara, Alison regarda son téléphone et fut surprise de voir à quel point le temps passe vite, déjà 7H45.
Elle partit prendre sa toilette et s'habiller. Elle passa prendre son courrier et fût surprise de voir une lettre parlant d'une « réunion des anciens élèves » qui aura lieu le soir même. Mais elle n'avait pas le temps d'y penser, elle pris sa voiture direction le lieu du rendez-vous. Le long de la route, Alison se demandait ce que faisais son fils en ce moment. La route fût rapide, le café n'étant pas très loin. Après avoir garé sa voiture au parking, elle se dirigea vers la table où elle avait l'habitude de s'installer, une serveuse ne tarda pas à venir vers elle :
 
-Alors la vieille qu'est ce que j'vous sert ?
-Je vous demande par... Elle tourna la tête et vis son interlocutrice. Oh c'est toi Fleure ! Dit elle en passant une main dans ses cheveux.
 
La jeune fille pouffa de rire
 
-Désolée, j'voulais voir ta réaction ! Dit elle en rigolant
-Un peu plus et j'aurais cru qu'une serveuse me manquait de respect ! Répliqua la cliente
-Bon, du coup, qu'est ce que je te sert Ali' ?
-Un mojito sans alcool s'il te plaît. Demanda t-elle
-No problemo ! Fleure commença à partir avant de se retourner brusquement vers son amie. Heum, dit, tu parleras pas à mon patron hein ?
-Sur quoi ?
-Sur le fait que j't'ai appelée « ma vieille ».
 
Alison fit mine de réfléchir
 
-Ça dépend en combien de temps va venir ma boisson.
-Ok, j'me dépêche ! Annonça Fleure en pressant le pas vers le bar.
 
La blonde regarda son téléphone, 8H15. Alala, pensa t-elle, Alexy et les horaires ! Elle eût le temps de finir trois mojitos avant qu'il ne daigne montrer ne serait ce qu'une mèche de ses cheveux, encore bleu. Depuis le lycée, son excentricité n'avait pas disparu et ses cheveux toujours bleutés en étaient la preuve. Alexy se précipita pour s'asseoir sur la chaise en face de son amie qui restait muette, ce qui le stressait au plus au point.
 
-Tu comptes me regarder comme ça encore longtemps ?
-Le temps que tu m'expliques pourquoi tu as 34 minutes de retard.
-Si je te dis que des flics étaient postés devant chez moi parce que quelqu'un me menace de mort, tu me crois ? Demanda t-il avec des yeux de chien battu
-Non.
-Pourquoi !? Se plaint il du fait que son amie ne le croit pas
-Parce que de un, si c'était aussi grave tu m'aurais envoyé un message, de deux, le flic sont bien trop incompétents pour mettre tout en ½uvre contre des « menaces » et troisième et dernier point, tu es bien trop parfait pour que quelqu'un te détestes au point de te menacer.
-Oui, c'est vrai que je suis la perfection incarnée ! Se vanta t-il en passant fièrement une main dans sa chevelure bleuâtre.
-Finalement je retire ce que j'ai dit... Dit Alison en amenant son verre à ses lèvres rosées
-Hey ! Cria t-il vexé
 
La jeune femme rigola légèrement face à sa réaction.
Le jeune homme regarda sa meilleure amie attentivement voyant qu'elle n'était pas aussi heureuse qu'on pourrait le croire
 
-Alison, t'es sûre que ça va ?
-Hein ? Heu...oui, oui... bégaya t-elle
-Ne me mens pas ! Je te connais par c½ur.
-Alors pourquoi tu me poses la question si tu connais la réponse ? Demanda t-elle en regardant le fond de son verre comme si elle voulait apercevoir une réponse
-Toi et la gentillesse c'est pas encore ça ! Informa t-il un rictus moqueur
-Oh ça va !
-Bon dis moi ce qu'il y a.
 
La jeune femme soupira avant de prendre la parole
 
-Rien, c'est juste qu'à 11H00 j'ai une réunion avec mon patron, c'est pour savoir qui entre moi et Anna va avoir la promotion......et honnêtement j'y crois pas trop !
-Quoi ? T'es sérieuse là !? T'es la meilleure experte comptable au monde, personne ne pourrais te refuser une promotion !
-Tu dis ça parce que t'es mon meilleur ami...
-Quoi ? Mais pas du tout ! À la base ton boulot c'est bien de gérer les finances de ton entreprise et de savoir qu'elle possibilité financière peu apporter le plus d'argent au caisse ?
-C'est un peu grossier dit comme ça mais oui.
-Et tu m'as dit toi même que parfois tu assistais à des réunions avec ton patron, tu dialoguais avec les entreprises étrangères et organisais quelques réunions, ce qui n'est pas du tout dans tes attributions. Alors si quelqu'un mérite une promotion c'est bien toi !
-C'est gentil... La blonde baissa la tête sachant pertinemment qu'elle n'allait pas avoir cette promotion.
-Bon, commença le bleuet, parlons de chose un peu plus joyeuse ! Tu viens à la réunion des anciens élèves ce soir ?
-Mouai, mais ça m'aurait arrangé qu'ils préviennent avant ! Se plaignit la demoiselle
-Une semaine quand même.
-Une semaine !? Moi j'ai reçu la lettre ce matin.
-Ah bon ? C'est bizarre. Dit choqué le jeune homme
Quoi qu'il en soit, ça va te permettre de voir Rosalya !
 
Alison baissa la tête face à cette réflexion.


-Ecoute Alison, je sais que c'est dur mais tu peux t'en remettre non ?
-Ah ouai ? Tu veux que je me remette du fait qu'à vingt-et-un ans, l'homme avec qui j'avais envie de passer le reste de m'a vie ait embrassé ma meilleure amie et belle-s½ur ?
-Exactement, tu l'as dit ! C'est lui qui l'a embrassé pas elle, elle n'y ait pour rien. Je comprends que tu sois triste mais il serait peut être temps de pardonner à elle et....
-Et ?
-Tu sais très bien ce que je veux dire Ali'...
-Tu veux que je pardonne à Lysandre ? Et puis quoi encore, qu'on se marie ?
-Et pourquoi pas ? Alison, toi et Lysandre êtes fait l'un pour l'autre et je sais que ce qu'il a fait est dur à pardonner mais à son accident on ne sait plus à quel stade il était.
-Oh que si on le sait ! Je cite les médecins <<Il a oublié tout ce qui pouvait lui faire peur ou le stresser>>, dit elle en se rappelant ce terrible moment. Résultat il se rappelait de tout le monde sauf de moi ! Whoua ! C'est vrai que je dois sauter au plafond !
-C'est vrai que là j'ai pas d'explication mais...je suis sûr qu'il y en a... Alexy posa une main chaude et rassurante sur les mains de son amie. Écoute Ali', tu es une fille géniale, laisse une seconde chance à toi et ton entourage...
-Ouai, soupira t-elle, tu as raison...Mais...cessons de parler de mes histoires de c½ur, parlons des tiennes. Dit elle en appuyant sa tête entre ses mains.
-Comment ça les miennes ?
-C'est quand que je peux voir ton mec ? Demanda t-elle excitée d'enfin voir qui est l'élu du c½ur de son ami
-Ta l'invitation avec toi ?
-Heum, oui. Dit elle en sortant l'invitation et en lui tendant
 
Il saisit le morceau de papier et lui montra une petite ligne tout en bas qu'Alison lu
 
-Conjoint invité... Lit elle
Oh, ça veut dire que je vais le voir ce soir ?
-Et oui ! Affirma t-il en souriant
-Cool ! S'exclama ravie la jeune femme
 
Ils parlèrent encore pendant une heure avant que la jeune femme ne parte, direction son travail
Elle attendait désormais dans le bureau de Jason WILD, son patron, avec sa collègue Anna à côté.
Le patron ne tarda pas à revenir dans son bureau, à sa vue, Anna stressa de plus belle. Il était très charismatique grand et sûr de lui, ses cheveux bruns légèrement plaqués en arrière et ses yeux bleus perçants le regard de ses employées lui donnait un charme certain. Dans son costume trois pièces d'homme d'affaire, il en impressionnait plus d'un mais étrangement, il n'avait aucun effet sur Alison MOORE.
 
-Donc, charmantes demoiselles, commença t-il en s'asseyant sur sa chaise de bureau en cuir, vous savez pourquoi vous êtes là. Mes deux expertes comptables préférées. Les complimenta t-il
-Nous sommes vos seules expertes comptables. Dit froidement Alison qui se retint très fort de ne pas le tutoyer.
-Savez vous que vous manquez de respect à votre supérieur mademoiselle MOORE ?
 
Alison lui envoya un regard noir ce qui fit rire son supérieur sous le regard interloqué d'Anna ILIBE
 
-Donc, vous savez que le grade de directeur comptable, directrice dans votre cas, est un poste extrêmement important dans l'entreprise. Vous en êtes consciente ?
-Oui monsieur. Acquiescèrent les deux belles femmes
-Pour ce poste des plus important, je me suis basé sur les relevés que vous m'avez fourni sur les deux derniers mois et sur l'assiduité et la qualité de votre travail depuis que vous êtes arrivées dans l'entreprise. Et le choix m'a semblé des plus évident, Anna baissa la tête, elle avait fait un travail déplorable ses derniers temps, la mort de son frère n'aidant en rien. Anna ILIBE, je vous nomme désormais directrice financière de WILD corporation, félicitation ! Dit il en jetant un regard appuyé vers Alison, rouge de colère.
 
Anna releva la tête n'y comprenant rien, Alison était là depuis un an de plus et n'a jamais fait une fautes, elle a toujours fait plus que simple experte comptable, a ramené de gros clients et a fait rentré des sommes astronomiques d'argent dans la société. Ce poste lui aurait permis de faire encore plus. Anna devrait être flattée mais elle voyait bien que s'il avait fait ça, c'était juste pour se venger d'Alison. Se venger, mais de quoi ? Se demanda t-elle.
 
-Mademoiselle ILIBE vous débarrasserez votre bureau et passerez au septième étage, quant à vous mademoiselle MOORE, veuillez rester dans mon bureau, j'ai quelque chose à vous dire. Ordonna t-il un regard malicieux.
-Bien monsieur. S'exclama Anna en s'exécutant.
 
Une fois la porte fermé, le petit manège d'Alison et Jason pût cesser. Alison ne disais rien, elle le fixait juste folle de rage.
 
-Tu as l'air en colère ma chère Alison. Se moqua t-il
-T'ES VRAIMENT UN CONNARD ! Cria t-elle en frappant ses deux mains sur le bureau de son employeur.
-Tant de vilaines choses sortant de la bouche d'une demoiselle aussi sexy.
 
Il se leva de sa chaise avant de plonger son regard dans les yeux émeraudes de son employée.
 
-Tu sais bien que tu es ma préférée. Dit il en caressant la joue de la jeune femme avec le dos de sa main. Main qu'elle repoussa violemment.
-Va te faire voir !
 
Elle se dirigea vers la porte pour sortir, à peine a t-elle posait la main sur la poignet qu'elle sentit le torse chaud et musclé de son patron se plaquer contre son dos. Il poussa les cheveux de la jeune femme qui étaient posés sur son épaule. La jeune femme avait beau le détester, elle ne put s'empêcher de frissonner au contact de ses doigts sur sa peau. Sans se faire prier, il déposa un baiser sur la nuque de son experte comptable qui ne put se retenir de se crisper et de rougir de la tête aux pieds.
 
-Je peux savoir ce que tu fous !? Demanda t-elle essayant de cacher son malaise
-Sais-tu que tu es à tomber ? Ton parfum, ta chaleur, j'en ai jamais assez.
 
Le désir de son employeur se faisant de plus en plus ardent, il commença doucement à remonter la jupe crayon de son employée ce qui l'a réveilla instantanément. Elle se retourna et lui donna une gifle encore plus intense que le désir qui animait son patron il y a quelques instants.
 
-Encore une seule tentative de ce genre Jason, et je te préviens, je porte plainte pour agression sexuelle !
-Tu veux vraiment perdre ton travail ? Demanda t-il un rictus moqueur et charmeur à la fois
-Si c'est pour être loin de toi, pourquoi pas ? Sur ce, elle partit du bureau direction le sien.
 
La colère se lisait sur son visage bien qu'elle essayait de la cacher.
Elle balança sa veste sur son porte manteau et s'installa à son poste.
Elle alla sur les relevés de compte de l'entreprise pour finir son travail. Chaque fois qu'elle appuyait sur son clavier semblait une torture pour les touches. Soudain quelqu'un frappa à sa porte.
 
-QUOI !? Cria t-elle
-Heum...c'est moi Alison. Informa Anna qui venait de rentrer.
-Oh...heu...salut, désolée je suis un peu sur les nerfs.
-Pour la promotion ?
-Non, non pour autre chose. Bon qu'est ce que tu veux ?
-Je voulais m'excuser.
-T'excuser ? Mais de quoi ?
-C'est toi qui aurait dû avoir le job Alison, c'est toi la meilleure !
-Apparemment non, mais tu sais je ne t 'en veux pas ! Après tout, c'est moi qui t'ai fait rentré dans l'entreprise et je suis fière de voir où tu en es arrivée.
-Merci... Dit elle, presque les larmes aux yeux. Bon bah, je te laisse travailler....sa-salut...
-Salut.
 
Anna quitta le bureau et Alison reposa les yeux sur son écran d'ordinateur. Son téléphone sonna juste après. *traduction à la fin*
 
-Allô ?
-Hello Miss MOORE, how are you?
-Oh ... um ... very well and you Mr. MAYS?
-Well thank you. Tell me, did you take care of my file?
"Of course, sir!"
"So your analysis?"
- Well, I've analyzed your file well and I've seen that if you lower your prices in November and you place your bonus repairs in December, you could increase your turnover by 30 percent.
-Mmmh, you too?
-What do you mean ?
- Well, Mr. BONMARK of the company PARKLES proposed to me the same thing, why would I choose you and not him ? Especially since they are good related to the BENMAND family, our biggest customers.
-Good related ? Believe me, with the name of WILD corporation on the poster you will have relationships, all over the world. And much more important than the BENMAND family. We are a global chain! With companies located in the four corners of the world. In Germany, Peru, Spain, the United States, the United Kingdom, India, Australia, Japan and even China. Am I remind you that we have a very good understanding with Mr. and Mrs. WANG, with whom you work a lot, I think?
-Exactly.
-Well, call him, you'll see we've never let him down. And then as I told you previously we are known in the world, what better offer for you?
-You know how to sell you miss MOORE.
-It's my job, Mr. Mays. So, we agree? You call my boss?
-Yes, I can not say no to your proposal, as pleasant as you.
Very well, my company will do business with you and I hasten to write an email to your boss. I will not hesitate, of course, to boast of your merits and how divine you are.
-Thank you, sir, I tell you goodbye
-See you later Miss MOORE, to the pleasure of re-hearing your sublime voice.
-Me too, goodbye.
 
Elle raccrocha le téléphone et entendis des applaudissements venant de sa porte, elle regarda et vit son charmant patron.
 
-Qu'est ce que tu fous là ?
-Je viens juste voir comment s'en sort mon employée préférée.
Tsss...
-Qu'est ce qu'il y a ? Demanda t-elle au bord de la crise
-J'aurais dû t'engager en tant qu'assistante.
-Vu tout ce que je fais pour toi, c'est tout comme. J'organise tes réunions, je reçois la moitié de tes appels et je m'occupe de tes clients comme monsieur MAYS alors que c'est censé être le rôle du cadre commercial bilingue.
-C'est vrai que tu es une perle. Jason WILD s'approcha de la jeune femme, objet de ses fantasmes, et saisis son menton entre ses mains. La forçant ainsi à le regarder dans les yeux.
 
-En plus d'articuler à la perfection, je me demande ce que cette langue peut faire. Dit il en approchant ses lèvres de siennes.
 
Il n'eut pas le temps d'y goûter qu'elle se défit de son emprise et partit.
 
-Je peux savoir ce que tu fais.
-Je prends ma pause déjeuner.
 
La jeune femme se dirigea vers la cafétéria où elle se retrouva seule avec sa salade aux chèvres.
 
-Je peux m'asseoir ?
-Oh, salut Myriam, oui bien sûr installe toi.
 
La belle trentenaire s'installa en face de son amie et la regarda avec de gros yeux impatients de savoir.
 
-Alors ?
-Alors quoi ?
-La promo tu l'as eu ou pas !? Demanda t-elle surexcitée
-Non, c'est Anna.
-Attend, tu déconnes ?
-Non...
-Mais il a quoi contre toi WILD ? C'est pas possible !
-La preuve, si.
 
Les deux femmes discutèrent encore une heure du cas WILD.
 
-Bon, moi j'retourne bosser, je dois assister à la réunion du boss ! Informa Alison
-Pas de problème, ma chérie.
-Au faîte Myriam.....merci !
-Merci pourquoi ? Demanda t-elle surprise
-D'être là pour m'écouter me plaindre. Avec Anna et Dan, tu es la seule personne que j'apprécie ici, loin des cadres présomptueux et des secrétaires arrogantes.
-Merci....toi aussi t'es géniale Alison.
 
La belle blonde quitta la cafeteria et partit vers la salle de réunion.
 
-Alison.
-Que voulez vous monsieur WILD ? Demanda t-elle en replaçant son chignon
-Pas besoin de me vouvoyer on est seul là.
-Je tiens quand même à rester professionnelle juste avant une réunion monsieur WILD. Insista t-elle
-Tu peux rentrer chez toi.
-Je vous demande pardon ?
-Tu peux rentrer chez toi, finalement je n'ai pas besoin de toi pour la réunion.
-Puis-je connaître la raison de ce revirement soudain.
-Parce que je sens qu'avec ta jupe s'arrêtant aux genoux je ne vais pas pouvoir m'empêcher de te sauter dessus.
-Espèce d'abruti ! L'insulta la jeune fille
-Et dit toi que je t'offre une journée de repos, tu ne vas pas refuser ça !
-C'est sur que passer une journée loin de toi est pour moi un plaisir inégalable !
 
Il ne fallu pas longtemps avant qu'elle ne parte de l'entreprise. D'habitude il est calme mais là il est allé vraiment loin. Pendant que dans sa voiture, elle retournait chez elle, elle espérait que lundi, il soit plus calme et laisse ses hormones mâles de côté.
 


*Traduction de la discussion*


-Allô?
-Bonjour Mademoiselle MOORE, comment allez-vous ?
-Oh ... um ... très bien et vous, monsieur MAYS?
-Bien merci. Dites-moi, avez-vous pris soin de mon dossier?
-Bien sur monsieur !
-Alors, votre analyse ?
- Eh bien, j'ai bien analysé votre dossier et j'ai vu que si vous réduisez vos prix en novembre et que vous répartissiez vos réparations en décembre, vous pourriez augmenter vos chiffres d'affaires de 30 %.
-Mmmh, vous aussi ?
-Que voulez-vous dire ?
- Eh bien, Monsieur BONMARK de la société PARKLES m'a proposé la même chose, pourquoi vous choisirais-je vous et pas eux ? D'autant qu'ils ont de bonnes relations avec la famille BENMAND, nos plus grands clients.
-De bonnes relations ? Croyez-moi, avec le nom de WILD corporation sur l'affiche, vous aurez des relations, partout dans le monde. Et beaucoup plus important que la famille BENMAND. Nous sommes une chaîne mondiale ! Avec des entreprises situées dans les quatre coins du monde. En Allemagne, au Pérou, en Espagne, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Inde, en Australie, au Japon et même en Chine. Est-ce que je dois vous rappelez que nous avons une très bonne entente avec Monsieur et Madame WANG, avec qui vous travaillez beaucoup, je pense?
-Exactement.
-Eh bien, appelez-le, vous verrez qu'on ne l'a jamais laissé tomber. Et puis, comme je vous l'ai déjà dit, nous sommes connus dans le monde, quelle meilleure offre pour vous?
-Vous savez comment vous vendre, mademoiselle MOORE !
-C'est mon travail, Monsieur Mays. Alors, nous sommes d'accord ? Vous appelez mon patron ?
-Oui, je ne peux pas dire non à votre proposition qui est aussi agréable que vous.
Très bien, ma société fera affaire avec vous et je me hâte d'écrire un courriel à votre patron. Je n'hésiterai pas, évidemment, à vanter vos mérites et à dire à quel point vous êtes divine.
-Merci, monsieur, je vous dis au revoir
-À plus tard mademoiselle Moore, avec le plaisir de ré-entendre votre sublime voix.
-Moi aussi, au revoir.

Tags : Amour Sucre Fan Fiction - Alison MOORE - Jason WILD - sexe - Amour - Kiara - Alexy - Myriam - Fleure - Dan - Anna - soutient - métier - promotion - peur - Monsieur MAYS

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.159.91.117) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Fictionneuse-Amoursucre

    30/05/2017

    Fan-Fiction-AmourSucre-K wrote: "La série commence à vraiment me plaire !
    Ce qui me plait, c'est que contrairement à pleins de Fiction, on en peut pas réellement encore prévoir ce qui se passera par la suite !
    Ta plume me plait, et le personnage d'Alison me plait également ! Je vais lire la suite ;)
    "

    Merci ^^ Et oui c'est sûr que là, c'est dur de vraiment prédire l'avenir des personnages ^^

  • Fan-Fiction-AmourSucre-K

    30/05/2017

    La série commence à vraiment me plaire !
    Ce qui me plait, c'est que contrairement à pleins de Fiction, on en peut pas réellement encore prévoir ce qui se passera par la suite !
    Ta plume me plait, et le personnage d'Alison me plait également ! Je vais lire la suite ;)

  • Fictionneuse-Amoursucre

    15/05/2017

    FanFiction-AmouSucre wrote: "Le patron à l'air d'être sale pervers mais je l'aime bien ^^"

    XD

  • FanFiction-AmouSucre

    15/05/2017

    Le patron à l'air d'être sale pervers mais je l'aime bien ^^

  • AmourSucreFanFictioon

    03/05/2017

    C'est le talent mes amis !

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    AmourSucreFanFictioon wrote: "Voilà ce que j'ai répondu

    <<Bon bah je le fais pas. Je réfère échouer avec mon honneur.>>
    "

    Et dire que t'as eu ton brevet, vraiment inexplicable XD

  • AmourSucreFanFictioon

    03/05/2017

    Voilà ce que j'ai répondu

    <<Bon bah je le fais pas. Je réfère échouer avec mon honneur.>>

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    AmourSucreFanFictioon wrote: "Et avec mention Assez bien ! (Les scientifiques sont toujours à la recherche de ce que cette fille à fait.)

    Ça s'appelle le talent putain ! :D

    XD Ils sont super les profs de ton collège ! J'me rappellerai toute ma vie ce qu'à dit mon prof de sport qui était censé surveiller pendant le premier brevet blanc maths :

    << Bon bah moi je vous dis : Croyez en vous ! Parce-que franchement j'y crois pas trop, j'ai vu le sujet c'est pas top-top quoi.>>

    Merci quand même pour le soutien...
    "

    C'est sympa monsieur ! On est très motivés là !

  • AmourSucreFanFictioon

    03/05/2017

    Et avec mention Assez bien ! (Les scientifiques sont toujours à la recherche de ce que cette fille à fait.)

    Ça s'appelle le talent putain ! :D

    XD Ils sont super les profs de ton collège ! J'me rappellerai toute ma vie ce qu'à dit mon prof de sport qui était censé surveiller pendant le premier brevet blanc maths :

    << Bon bah moi je vous dis : Croyez en vous ! Parce-que franchement j'y crois pas trop, j'ai vu le sujet c'est pas top-top quoi.>>

    Merci quand même pour le soutien...

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    AmourSucreFanFictioon wrote: "Oui, ce bâtard. J'espère que tu le réussiras !

    (soutient d'une fille qui ne va presque jamais en cour pour regarder ses animes, et qui n'as jamais réussi aucun de ses brevet blanc, mais qui à quand même eu son vrai brevet.... Les scientifiques ne savent toujours pas comment elle à fait.)
    "

    C'est exceptionnel putain ! Qu'on remette un trophée à cette femme !

    Surtout que bon, les profs nous mettent pas vraiment à l'aise. Phrase que ma prof de math nous a dit :
    <<Bon, vous êtes un peu des cobayes pour la reforme du brevet du coup bah.....on va faire au feeling !>>
    Très rassurant -_-
    Et ce que notre prof principal nous a dit :
    <<Je crois en vous.....bon pas vraiment mais je faire genre et....Courage ! Il va vous en falloir !>>

    Merci monsieur ! Très motivant ! (Imagine sa tête quand il a vu que 4 des 5 meilleurs au premier brevet blanc étaient dans sa classe XD)

Report abuse