Chapitre 3

Les rayons lumineux du soleil couchant, tamisés par les rideaux en lin, vinrent effleurer les canapés en rotin de la maison plein pied où se trouvaient un petit garçon semblant pensif; devant un tableau en liège, recouvert de photos. Un bel homme aux cheveux blancs et aux pointes noirs arriva dans la pièce et afficha un léger sourire lorsqu'il vit son petit garçon sur la pointe des pieds, appuyé sur le buffet en teck, essayant d'attraper un cadre posé sur le meuble, juste devant le support mural liégé. Le vingtenaire s'approcha et saisit le cadre tant convoité avant de le mettre dans les petites mains de l'enfant, qui lui sourit en guise de remerciement. Dans le cadre, se trouvait une photo, une photo d'un couple de lycéens. C'étaient les parents du petit garçon, huit ans plus tôt.
 
-Papa, papa ! Commença le petit garçon en tirant sur les pans de la chemise de son père. Pourquoi est ce que maman, elle a qu'une seule photo où vous êtes tout les deux et que toi tu en as plein, plein, plein ?
 
Le père avala sa salive en serrant les poings. Il poussa un soupir de désespoir avant de reprendre le cadre des mains de son fils et de le remettre à sa place.
 
-Alexandre je....elle est moins nostalgique que moi... Répondit Lysandre.
-Ça veut dire quoi <<nostalgique>> papa ? Demanda le petit garçon.
-Rien d'important. Termina le père en ébouriffant les cheveux de l'enfant.
 
Il regarda l'horloge qui affichait : dix neuf heure quarante.
 
-Déjà... Soupira le bel homme.
 
La sonnerie retentit dans les pièces de la maison. Lysandre se dirigea vers la porte et l'ouvrit. Il tomba devant un couple de vieilles personnes qui n'étaient autre que ses parents. Ils entrèrent lorsque leur fils se décala sur le côté. Le petit Alexandre accouru dans les bras de ses grands parents.
 
-Mon petit Alexandre, ça fait si longtemps ! s'exclama le vieil homme.
-Tu as bien grandi mon chéri, tu es devenue tellement grand ! rajouta sa grand mère en lui pinçant les joues
-Merci....mamie....tenta t-il d'articuler
-Mon Lysandre, dit elle en se retournant vers son fils, où est ce que tu vas déjà ?
-À une soirée d'anciens étudiants. Répondit il à sa mère.
-Oooh, j'aimais tellement ça à ton âge ! Dit elle, les yeux émerveillés, se souvenant de son passé.
-Tu vas essayer de reconquérir ton Adisone ?
-C'est Alison papa ! S'énerva légèrement son fils.
-Oui, oui, c'est ça ! Alison ! C'est tellement dommage que vous ne soyez plus en couple, vous étiez tellement mignon ensemble ! Se plaignit son père.
-Pourquoi vous vous êtes séparés déjà ? Demanda la mère, pensant avoir oublié.
 
Le jeune victorien fit mine de n'avoir rien entendu et se dirigea vers l'entrée pour mettre son manteau.
 
-C'est si triste, je la trouvais adorable moi cette petite ! Déprima Josiane, sa mère. Tu ne trouves pas George ?
-Oh que si, elle était tout simplement charmante ! Complimenta George.
-J'aimerais tellement l'avoir pour belle-fille, définitivement... Soupira la grand mère.
-Moi aussi j'aimerais....murmura Lysandre, assez bas pour qu'aucun de ses parents ne puissent entendre. Bon, reprit il, j'y vais ! Termina t-il en déposant un baiser sur le front de son fils porté par sa mère.

Il salua ses parents et se dirigea vers sa voiture, alluma son moteur et partit en direction de son ancien lycée.

_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._

La belle Alison traça sa dernière ligne d'eye liner, avant de se diriger vers sa porte car elle venait d'entendre la sonnerie retentir. Elle ouvrit la porte et tomba nez à nez avec un livreur vêtu d'orange et mâchant un chewing gum, la lassitude de son métier se lisait sur son visage.

-Alison MOORE ? Demanda t-il d'un air blasé.
-Oui, c'est bien moi.

Le jeune homme, sans rajouter un mot tendit une planche à pince, avec une feuille suspendu dessus, et un stylo. Alison se saisit de l'outil délivrant de l'encre et signa sur le bas de la feuille. Le livreur lui tendit ce colis surprise puis partit, la blonde ferma la porte et regarda le papier collé sur le carton désormais dans ses mains. <<Pour la plus belle des femmes>>. Encore un foutu cadeau de Lysandre ! Maugréa t-elle intérieurement. Mais en ouvrant le colis, elle comprit clairement que Lysandre n'était pas l'expéditeur. Dans ce cube en carton se trouvait une nuisette presque transparente noire avec de la dentelle, elle regarda l'étiquette présent à l'intérieur de la nuisette. Comment Jason connait il mes mensurations ? Pensa t-elle avant de mettre cette nuisette en boule et de la jeter violemment à la poubelle. Elle quitta sa maison et se dirigea vers sa voiture.

_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._

-Bien, compte sur moi Catherine, je ne vais...sûrement pas rater ça ! Dit il en se léchant les lèvres tel une panthère devant sa proie.

Il raccrocha le téléphone et, sentant une présence derrière lui, tourna son fauteuil en cuir sur lequel il était assis.

-Qui c'était et de quoi vous parliez ? Demanda une jeune femme, les bras croisés, bloquant des livres contre sa poitrine.
-Catherine, tu te souviens d'elle ?
-Madame Delaney ?
-Celle là même !
-C'était ta collègue quand tu donnais encore des cours à Sweet Amoris ? Demanda t-elle en pouffant de rire.
-Exact ! Elle était et est toujours prof de physique-chimie et....puis-je savoir pourquoi tu rigoles ? Demanda t-il en penchant la tête sur le côté face au fou rire retenu de sa secrétaire.
-Je suis désolée mais...commença t-elle toujours en retenant son fou rire, je t'imagine encore en professeur d'espagnol et je sais pas pourquoi, toi et professeur de langue ça va pas ensemble ! S'exclama t-elle un grand sourire aux lèvres.
-Disons que les élèves étaient....charmants !
-Donc pourquoi elle t'a appelé ?
-Tu poses trop de question s½urette !
-Mais ! Dit moi !
-Tu te rappelles, je t'avais dit que ce soir je devais aller à la réunion des anciens élèves-professeurs de l'année 2008, elle voulait juste vérifié si je venais ou pas. C'est tout.
-C'est quand même bizarre !
-Qu'est ce que tu trouves bizarre ?
-Tu as étudié là bas pendant quatre ans, trois ans de trop déjà ! Se plaignit sa s½ur. Et tu n'es jamais parti aux réunions d'anciens étudiants des trois années d'avant sauf celle ci. Pourquoi ?
-Disons que les terminales de l'année 2008 m'intéresse plus que ceux des autres années et
puis, comment ça trois ans de trop ?
-De base tu devais y enseigner le temps de te trouver un autre travail, papa t'a offert une place dans la société un an plus tard et pourtant tu es quand même resté enseigné pendant trois de plus. Pourquoi ?
-Pour rien, j'aimais bien....l'ambiance de lycée....c'est tout. Dit il avec un air malicieux.


_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._
_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._
_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._
-Dommage, les élèves vous aimez tellement...Spécifia la vieille dame à l'homme de vingt six ans posté devant elle.
-Je sais bien Madame SHERMANSKY mais...
-Excusez moi, les coupa une jeune fille venant d'entrer dans la salle, je ne vous dérange pas j'espère ! Paniqua la jeune demoiselle.
-Pas du tout ! La rassura la directrice de ce lycée.

Pendant ce temps, le jeune professeur présent à côté de la dénommée SHERMANSKY, regarda de haut en bas la nouvelle arrivante. Elle faisant dans les environs d'un mètre soixante, avait de long cheveux blonds très légèrement bouclés retombant sur sa poitrine qui était assez généreuse pour une fille de cet âge et elle avait des yeux émeraudes absolument envoûtants. Elle avait les mains liées au niveau de son entrejambe et les joues légèrement rosies dû à son stresse. Il n'y a pas à dire, le professeur d'espagnol la trouvait craquante.

-Vous êtes ? Questionna la directrice
-Oh...heu....je, balbutia la blonde, je m'appelle Alison MOORE madame ! Je suis une élève de troisième qui intégra votre établissement la semaine prochaine, je suis ici pour une visite précoce des lieux et heum....Madame CERVANTEZ, celle qui nous montre les salles, m'a demandé de venir vous voir pour récupérer le dossier...heu....A6 je crois....oui c'est ça ! Le dossier A6 ! Termina Alison qui n'avait plus de souffle.
-Très bien ! Dit la directrice en lui tendant un paquet de feuilles qu'elle saisit de suite.
-Merci...La remercia la future lycéenne qui partit de la salle presque en courant.
-Quelle charmant demoiselle, rigola la vieille dame, vous ne trouvez pas Monsieur WILD ?
-Si, si....charmante.... Dit il, perdu dans ses pensées. Finalement oublié ce que je viens de vous dire, je crois que je vais encore enseigner ici l'année prochaine...
-Vraiment !? Mais c'est merveilleux ! Pourquoi ce revirement soudain ? S'exclama la directrice
-Heu....je.....une illumination....répondit le professeur en bégayant.
_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._
_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._
_..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._..._

Tags : Jason WILD - SHERMANSKY - Alison MOORE - Josiane et George - Alexandre - souvenir - soeur - attirance - Fanfiction 2 - Chapitre 3

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.159.91.117) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Fictionneuse-Amoursucre

    30/05/2017

    Jusqu'au bout ! XD
    Normalement la suite arrive dans la semaine. Merci de ton commentaire ^^

  • Fan-Fiction-AmourSucre-K

    30/05/2017

    Psychopathe jusqu'au bout ce monsieur Wild mdrr
    J'accroche vraiment ! J'espère que tu publieras la suite très prochainement !
    Pleins de bisous <3

  • Fictionneuse-Amoursucre

    15/05/2017

    FanFiction-AmouSucre wrote: "J'adore ! Hâte de lire la suite ^^"

    Merki ^^

  • FanFiction-AmouSucre

    15/05/2017

    J'adore ! Hâte de lire la suite ^^

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    LunaTauri wrote: "Était-ce vraiment un cadeau de Jason ? Sinon Lysandre me fait de la peine, quand à ce prof il attise ma curiosité....! Hâte de lire la suite !"

    Et ouai Jason et les cadeaux délicats XD

  • LunaTauri

    03/05/2017

    Était-ce vraiment un cadeau de Jason ? Sinon Lysandre me fait de la peine, quand à ce prof il attise ma curiosité....! Hâte de lire la suite !

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    World-of-Absolute-Art wrote: "Pauvre Lysandre.."

    Et oui, il a presque tout perdu le pauvre.

  • World-of-Absolute-Art

    03/05/2017

    Pauvre Lysandre..

  • Fictionneuse-Amoursucre

    03/05/2017

    AmourSucreFanFictioon wrote: "Par contre c'est sa faute si il l'a foutu enceinte !"

    XD

  • AmourSucreFanFictioon

    03/05/2017

    Par contre c'est sa faute si il l'a foutu enceinte !

Report abuse